Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/04/2018

Karine Lebert "Les Brumes de Vouvray"

4eme de couverture : "Jade et Léa Laurenty vivent et travaillent sur le domaine viticole appartenant à leur famille depuis plusieurs siècles. Léa, agronome, cultive la vigne avec Dimitri, son mari oenologue. Jade est célibataire et gère la maison d'hôtes à côté du château. Passionnée d'histoire, Jade creuse dans le passé familial, contre l'avis de Léa qui souhaiterait garder secrets les vieux souvenirs, alors que le quotidien au domaine est toujours plus agité et que le lien entre les deux soeurs est de plus en plus ténu. Mais Jade s'intéresse à des faits très anciens qui auraient scellé à jamais le sort de sa famille..."

Nombre de pages : 352 pages

Mon avis : Je découvre la plume de Karine Lebert avec "Les Brumes de Vouvray", où les générations passées se font le miroir de la génération présente, où les malédictions et les choix d'autrefois resurgissent.

C'est un roman passionnant, car comme Jade, nous sommes de plus en plus nombreux à rechercher notre histoire familiale, ce que l'on découvre est surprenant, intéressant dans tous les sens du terme.

Karine Lebert sait nous maintenir en éveil jusqu'au dénouement final, inattendu, presque déconcertant, mais qui laisse supposer que l'histoire des Laurenty ne se termine pas là.

J'ai hâte de découvrir un autre livre de Karine Lebert.

Karine Lebert, Les Brumes de Vouvray, Editions De Borée, 2018.

KARINE LEBERT.jpg

10:32 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

12/04/2018

George Sand "L'homme de neige"

4eme de couverture : "Situé au coeur de la Suède, en Dalécarlie, L'homme de neige commence la nuit de Noël 1770. Christian Waldo enfant trouvé élevé en Italie, artiste devenu montreur de marionnettes, arrive dans le château où il a été invité pour divertir la compagnie. Héros d'un roman tour à tour picaresque, sentimental, familial et philosophique, il parviendra, après bien des tribulations, à découvrir sa véritable identité et à épouser celle qu'il aime".

Nombre de pages lues : 653 pages

Mon avis : Ce roman de George Sand, publié en 1859, est dédié au fils de la dame de Nohant, Maurice, qui se passionne pour les marionnettes et la confection de costumes.

Je me suis très vite attachée au personnage de Christian Waldo, un homme courageux, bon, qui fait face au malheur et aux attaques, avec détermination, et cette volonté de réussir.

Pour une fois, George Sand plante le décor de son livre, hors de la France, dans un pays lointain, la Suède, en 1770. Il est moins connu que ses romans champêtres, mais il a le mérite de faire découvrir aux lecteurs, les traditions, les lieux, la flore de ce pays.

A travers Christian Waldo, elle parle de ses passions pour les marionnettes, le théâtre, les costumes, mais aussi sa passion pour la minéralogie et les sciences.

Cette histoire montre aussi que la jalousie peut provoquer des dégâts relationnels impardonnables, que l'argent ne peut pas provoquer l'amour, et que ce ne sont pas les plus riches qui triomphent.

"L'homme de neige" est un roman qui vous fera fondre dans un agréable moment de lecture.

Tea Time : Pour cette lecture hivernale, je suis accompagnée d'un thé à la pêche miraculeuse d'Elephant.

George Sand "L'homme de neige". Editions Babel, 2005.

WP_20180412_002.jpg

13:49 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)